top of page

Apprendre à coopérer afin de coopérer pour apprendre !

Tel est l’objectif de notre travail au sein de l’ensemble scolaire depuis deux ans.

L’enjeu est de taille : l’avenir de nos enfants !


La coopération, l’entraide, la collaboration, l’interdépendance autant de mots pour expliquer notre travail avec le formateur de renommée internationale : Jim Howden.

Dans ce nouveau monde, que l’on qualifie aisément d’individualiste, chacun a besoin de l’autre pour avancer dans sa vie ou dans son travail. La coopération se joue dans tous les milieux et à toutes les échelles de la société. Dans nos écoles, elle est aussi un des moyens de lutter contre le harcèlement et l’isolement.


Novembre 2022 : Jim Howden pénètre dans nos établissements et bouscule nos pratiques. Comment les enfants peuvent-ils construire ensemble leurs savoirs ? L’adulte en rôle de guide, d’aidant, de superviseur les invite à entrer en interdépendance.

Cela commence par des jeux : on apprend à coopérer pour s’échapper des mailles d’un filet, pour gagner de la place sur la banquise, pour faire avancer une balle ou un ballon, pour se mettre en rang, pour embellir un espace….


Les enjeux de la coopération sont immenses : on apprend que seul on va plus vite mais qu’à plusieurs on va plus loin. Et cela change le regard sur l’autre. L’autre qui a été une menace durant ces deux années COVID devient un partenaire, un collègue, un ami.

Et nous pouvons alors coopérer pour apprendre, se répartir le travail, échanger nos savoirs, partager nos compétences et nos outils avec du plaisir.


Un an après cette première apparition de Jim, il revient en séance de modélisation en GS et en CM. Il enseigne à nos élèves, à nos enseignants.

En GS nous, les enseignants, observons une séance sur « apprendre à coopérer » avec un exercice simple axé sur l’attention et la parole de l’autre. Les enfants sont enthousiastes et aussi découvrent l’accent canadien de Jim. La séance se déroule comme s’ils se connaissaient depuis toujours !

En CM1/CM2, les élèves comprennent en quoi consiste la coopération pour apprendre. Heureux de partager leurs savoirs, heureux d’apprendre des choses nouvelles ensemble sans compétition, sans défi, si n’est celui de percevoir les richesses du voisin.

 

La coopération n’est pas naturelle car elle oblige d’aller vers l’autre, elle implique une certaine humilité : j’apprends de mon compagnon, elle supprime l’individualisme et joue gagnant/gagnant tant au niveau personnel qu’interpersonnel.

Ces temps de travail avec Jim nous interrogent également, nous adultes, dans notre conception du travail en équipe. La coopération est une belle aventure.





Comentários


Os comentários foram desativados.
bottom of page